Le site                                                     l’environnement proche


sur cette photo prise le 2/11/2010, on remarque que la «haie fournie» n’a pratiquement pas poussée en 2 ans!



Nous avons le plus grand respect pour les gens du voyage quelque soit leur origine.

Considérer, comme Jean François Coppé, que leur mode de vie ne serait plus adapté à la «modernité», démontre, si besoin était, de sa méconnaissance de la liberté de chacun de choisir son mode de vie. Ce n’est pas au citoyen à s’adapter à la société mais à la société de s’adapter aux choix de chacun, dans le respect des droits de l’Homme.

Qui cherche à imposer aux citoyens une allégeance au système ultralibéral alors que ce système est moribond et conduit l’Humanité à sa perte?

Si la construction d’installations permettant d’accueillir les gens du voyage est une nécessité prévue par la loi, encore faut il ne pas ce défausser de ses obligations en les installant dans des conditions indignes.

pour ce projet le lieu choisi est une caricature: sur un terrain pollué inconstructible, à quelques dizaines de mètres de l’ancien site Métaleurop, à la sortie de l’autoroute, en bordure d’une route empruntée par une noria de camions qui vont alimenter le site de «valorisation des déchets» installé sur l’ancien site Métaleurop.







                                             Le permis de construire

                                            

                                              Lettres

                                             

                                              Un projet indigne


                                              Articles de presse